Au regard des 9,564 millions de tonnes de café consommées dans le monde en 2018, il semblerait que les effets de la caféine – un des composés contenus dans les graines de café – soient déjà bien connus.

Présente dans le café et le thé, la caféine est une molécule possédant des propriétés stimulantes et anti-sommeil. Ce n’est pas pour rien que le café du réveil est un réflexe matinal pour de nombreuses personnes.

Pourtant, la consommation répétée de caféine mène à un phénomène d’accoutumance :

C’est-à-dire que les effets stimulants s’atténuent avec le temps.

Caféine et performances sportives

La caféine synthétisée en laboratoire possède la même structure chimique que celle naturellement présente dans le thé et le café. C’est cette caféine de synthèse qui est utilisée dans les boissons énergétiques et les compléments alimentaires.
Pour cause, la teneur en caféine naturellement présente dans le café peut fortement varier.

Ce n’est pas un problème si vous cherchez simplement à vous réveiller.
Mais si vous êtes un athlète prêt à concourir pour les Jeux Olympiques, vous n’avez peut-être ni envie de vous remplir le ventre avec 10 cafés, ni envie de risquer de ne pas avoir assez de caféine pour améliorer votre performance du jour.

En effet, la caféine est un stimulant puissant qui peut être utilisé pour améliorer la force physique et l’endurance. Cette molécule est classée dans la famille des nootropes, c’est-à-dire des substances capables d’augmenter l’activité cognitive.
Elle agit en bloquant les récepteurs à l’adénosine, un neurotransmetteur normalement responsable de la relaxation. En bloquant ce signal, la caféine provoque l’éveil.

Pourtant elle possède bien d’autres intérêts pour les sportifs :

Ce n’est pas pour rien que la caféine est présente dans presque tous les compléments sportifs destinés à être pris avant l’entraînement.

La caféine réduit la perception de l’effort et aide à lutter contre la fatigue pendant des activités physiques exténuantes comme des sprints ou des épreuves d’endurance jusqu’à épuisement.

Elle augmente également la puissance et la force en musculation sur des mouvements comme le hack squat ou le développé couché.

Les gains de force et de puissance sont observés à partir de 500 mg de caféine par jour, alors que celle-ci peut être utilisée en tant que brûleur de graisse à partir de seulement 200 mg par jour. C’est l’équivalent de deux à trois grandes tasses à café sur une journée.

Accoutumance et tolérance de la caféine

Cependant, la consommation régulière de caféine conduit à une accoutumance. Cela signifie que les effets de la caféine diminuent au bout du temps, jusqu’à ce que la caféine ne fasse plus rien du tout même en augmentant les doses.

Le corps a alors développé ce qui s’appelle une tolérance à la caféine. Le café ne fonctionne plus pour se réveiller, quelle que soit la quantité de tasse bues. Et les compléments alimentaires ne permettent plus d’améliorer les performances sportives.

Arrivé à ce stade, il faut arrêter la caféine et le café pendant près d’un mois pour que la substance puisse à nouveau faire effet.

Effets secondaires de la caféine

En dehors de la tolérance qui se développe au fur et à mesure, la consommation de café peut avoir d’autres effets secondaires.

Parmi ces effets, les difficultés d’endormissement sont particulièrement fréquentes. C’est pourquoi il est conseillé d’éviter la consommation de boisson énergisante contenant de la caféine après le déjeuner et dans l’après-midi.

Pire, ceci pourrait avoir un impact sur la qualité générale du sommeil.

La caféine peut aussi avoir des effets sur la digestion. Ces effets semblent varier d’une personne à une autre, mais le café serait susceptible de promouvoir les contractions du tube digestif, ce qui accélère le transit.

Ce n’est en aucun cas une solution à la constipation, une bonne alimentation reste la base d’une bonne digestion. A l’inverse cette accélération du transit peut être gênante pour les personnes à tendance diarrhéique.

Si vous souffrez de troubles digestifs, mieux vaut consulter votre médecin ainsi qu’un diététicien ou nutritionniste afin de déterminer si le café peut avoir un impact sur votre santé.

Si vous souhaitez prendre de la caféine afin d’améliorer vos performances sportives, et vu les effets secondaires indésirables causés par une consommation prolongée, mieux vaut ingérer de la caféine uniquement avant vos entraînements ou vos compétitions les plus importantes et évitez le café le reste du temps autant que possible.

Si vous ne cherchez pas à courir plus vite ou devenir plus fort, vous n’avez probablement pas à vous inquiéter de votre café quotidien. A condition d’éviter d’en consommer excessivement dans l’après-midi afin de limiter les risques d’insomnies.